Timbre Poste Algérie N° 527 de 1970 -  Beaux Arts

N° Y&T : 527
Thème : Beaux Arts

Beaux-arts
L’Algérie, terre d’une civilisation plusieurs fois millénaire, vit actuellement une véritable renaissance grâce à l’effort poursuivi pour restaurer et faire s’épanouir sa culture.
Par la richesse inépuisable de chacune de ses composantes, la diversité de ses branches, le domaine des beaux-arts en constitue l’un des principaux piliers.
Conscients du rôle capital que ceux-ci doivent jouer en cette étape décisive d’édification nationale, les services responsables redoublent d’ardeur face à l’importance grandissante des tâches existantes ou à accomplir.
La caractéristique essentielle de ces activités consiste en l’exhumation du patrimoine artistique et, partant, du patrimoine historique national. Le but fixé est l’enseignement à tirer des connaissances acquises au cours des découvertes par les fouilles d’un passé aussi immensément riche que varié.
Les bases concrètes du passé que sont les vestiges constituent encore l’apanage du tourisme algérien. Les phases successives de la splendide civilisation méditerranéenne, les passages successifs de valeureux peuples et de nobles dynasties à travers l’Algérie témoignent de la majesté et de la grandeur de ce passé dont on peut, aujourd’hui encore, admirer les traces conservées dans plusieurs musées, notamment ceux des antiquités classiques et musulmanes d’Alger, Constantine, Oran, Cherchell, Tipasa, Timgad et Djemila, les Musées nationaux des beaux-arts et des traditions populaires d’Alger et le Musée ethnographique de Ouargla.
De la préhistoire à l’époque moderne, il est certainement difficile de faire un choix dans une mine inépuisable de documents, de témoignages et de chefs-d’oeuvre. D’un tel répertoire éclectique, il faut évoquer l’impressionnante découverte des peintures rupestres du Tassili, le charme des cités antiques, de renommée mondiale, baignant la Méditerranée, le prestigieux legs de la civilisation arabomusulmane, allant du simple bijou populaire aux monuments les plus grandioses tels que ceux de Mansourah ou de la Kalaâ des Béni Hammad, ainsi que le passionnant visage du Sud.
Dépendant de la lumière particulière de l’Algérie, les anciennes activités artistiques traditionnelles se retrouvent encore de nos jours dans un artisanat de plus en plus développé (arts du feu, mosaïques, tapisserie, tissage, dinanderie, sculpture sur bois, etc.).
Cette continuité peut être également constatée dans le développement d’une architecture qui se réfère de plus en plus aux conditions géographiques locales et aux impératifs culturels imposés par une esthétique originale. Il faut noter enfin le rôle croissant des arts plastiques, ainsi que l’importance grandissante et le progrès de l’enseignement dispensé dans les écoles des beaux-arts à travers le territoire national, notamment à l’Ecole nationale des beaux-arts d’Alger.


Timbre Poste Algérie n° 527

Timbre Poste Algérie n° 527