Bloc & Feuillet Algérie N° 31 de 2018 -  Nelson Mandela - émission commune

N° Y&T : 31
Thème : Nelson Mandela - émission commune

Nelson Mandela
Nelson Rolihlahla Mandela, né le 18 juillet 1918 à Mvezo et décédé le 5 décembre 2013, est une personnalité politique et homme d’état sud-africain.
Il a fréquenté l'école primaire à Qunu où son professeur lui donna le nom de Nelson. Madiba est celui de son clan tribal (famille royale) ; le nommer ainsi est un signe de respect.
en 1944, Il devint avocat et membre du parti politique « le Congrès national africain » (ANC). Il a longtemps lutté contre l'apartheid dans son pays natal, de manière pacifique. Cependant son parti, l'ANC, fut interdit en 1960, et sa lutte pacifique ne donna aucun résultat.
En 1961, il participa à des campagnes de sabotage contre des infrastructures publiques et militaires. Il fut arrêté en 1962, condamné à perpétuité en juin 1964. Il fut emprisonné est resta 27 ans dans l’île de Robben . Il devint alors le leader de la lutte contre l'apartheid.
Il fut relâché en février 1990, à la suite de fortes pressions internationales sur le gouvernement blanc de l'Afrique du Sud.
Le 30 juin 1991 l’apartheid fut définitivement abolie. La même année fut élu président de l’ANC et dirigea les négociations de la transition. Deux ans plus tard il reçoit le prix Nobel de la paix.
En 1994, il devint le premier président noir d'Afrique du Sud ; poste qu’il a conservé jusqu'en 1999. Il mena une politique de réconciliation nationale entre les Blancs et les Noirs et lutta contre les inégalités économiques. Il instaura une démocratie en Afrique du Sud. À la fin de son mandat, il lutta contre la pauvreté, le SIDA et militait pour les droits de l'homme.
En 1999 il se retira de la vie politique, jusqu’à son décès le 5 décembre 2013, à l’âge de 95 ans.
L’Algérie était sa seconde patrie. En effet, Les officiers de l’ALN ont formé les premiers sud-africains aux armes en Algérie ; l’ANC avait un bureau à Alger, En 1962, Le président Ben Bella proposa le financement de l’ANC.
Sur la scène internationale, Alger n’a jamais caché son soutien au leader de la lutte anti-apartheid et c’est en 1974 qu’Abdelaziz Bouteflika, alors Ministre des affaires étrangères, obtint l’exclusion de l’Afrique du Sud ( l'apartheid) par le conseil de l’ONU. La première visite à l’étranger de Nelson Mandela après ses 27 années de prison a été pour l’Algérie en 1990 ou il a déclaré : « C’est l’Algérie qui a fait de moi un homme ».
Son excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, a récemment déclaré que Nelson MANDELA restera à jamais dans la mémoire africaine pour avoir accompli la réconciliation entre les enfants de l’Afrique du Sud.
Alger et Pretoria ont mis en place une stratégie pour être au cœur de la nouvelle dynamique panafricaine, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Bloc & Feuillet Algérie n° 31

Bloc & Feuillet Algérie n° 31

Bloc & Feuillet Algérie n° 31